Comment déterminer la part de commission pour un agent commercial ?

L’agent commercial est une personne qui sert d’intermédiaire entre une entreprise et un client. Il est un entrepreneur independant, un négociateur.  Au vu de ces opérations, il aperçoit une remuneration : il s’agit de la commission. Cette commission est fonction de la quantité d’effort fourni par ces agents. Cependant, comment définir le pourcentage de commission pour un agent commercial independant ? Au travers de cet article, vous allez découvrir le pourcentage de commission des agents commerciaux et comment ces pourcentages se fixent. 

Le nombre d’opérations de vente conclut

L’agent commercial est un mandataire qui est libre de faire le choix de son statut juridique. Avec ce statut, il bénéficie de plusieurs avantages en rapport avec sa rémunération. C’est un travailleur indépendant. Il a principalement pour fonction d’apporter des affaires de vente. En effet, il peut agir seul sur un terrain ou dans un reseau. Le reseau requiert plus de privilèges et permet de multiplier le taux de commission.

En partie, la remuneration d’un agent commercial est fonction du nombre de ventes effectuer. Certes, il n’est pas employé dans une entreprise, au contraire, il perçoit une commission bien déterminée. Le taux de commission est dignement négocié et basé sur un contrat. Ce taux de commission doit être intéressant pour motiver et pousser les agents commerciaux à fournir plus d’effort.

En effet, plus le nombre d’affaires apporter augmente, plus le taux de commission sera élevé. La rédaction du contrat permet de fixer le taux de droit commun et même d’énumérer les règles que doivent suivre les commerciaux.

Le mandataire a droit à ses commissions pour toutes les affaires apportées avant l’arrêt du contrat d’agence. En général, le mot commission signifie un montant qui dépend des ventes ou des affaires réussies par l’agent.

La nature des services

Dans le secteur de l’immobilier, il est très fréquent de faire recours aux agents commerciaux immobilier pour faciliter les ventes. L’agent indépendant se charge d’apporter des affaires à l’agence immobilier au niveau duquel, il a signé le contrat.

En effet, les taux de commission sont diffèrent pour les services de l’immobilier. Si par exemple, l’agence immobilière offre une commission de 4% du prix du bien immobilier, l’autoentrepreneur apporteur d’affaires perçoit une commission qui varie entre 3 et 15% de ce montant.

Les agences immobilières offrent généralement plusieurs types de services. Et ainsi, pour chacun des services, les apporteurs d’affaires ou agents commerciaux perçoivent des pourcentages variés.

La rémunération des particuliers est déversée si et seulement si le mandat est signé. Par contre au niveau d’un professionnel, il s’agira de la signature de l’acte authentique.

Le niveau des prix

Les commissions peuvent tout aussi varier en fonction du niveau des prix. En effet, pour déterminer le taux de commission, les entreprises ou les agences effectuent une série de calcul qui tient compte du prix des produits ou des services.  

Souvent , les commissions sont sur le niveau des prix de vente que les agents facturent aux clients. Le statut auto-entrepreneur des agents, leur permet parfois de fixer leur propre prix. Ainsi il obtient un pourcentage qui sera fonction de ce prix indépendamment fixé. Le taux de commission peut être à 5 ou 10% du chiffre d’affaires des biens ou services vendus. Tout dépendra de l’entendement entre l’apporteur d’affaires et les entreprises.

Partager l'article

Facebook
Twitter
Pinterest

Autres articles