Depuis l’année 2017, le Start’up s’est forgé dans l’esprit des jeunes. Malgré les 20% des taux de réussite sur 400.000 startups lancées depuis cette année, les jeunes entrepreneurs rencontrent encore des difficultés? Qu’est-ce qui les freinent à ce point?

Orientation pédagogique

Selon différentes opinions sur les réseaux sociaux, l’éducation est sans doute la principale source des différentes difficultés que peuvent rencontrer les entrepreneurs ou les futurs entreprenenurs. Effectivement, l’éducation forge les élèves et étudiants dès ses plus jeunes ages à devenir des employés et non des entrepreneurs. Quand on les demande sur ce qu’ils voudront faire après l’obtention du Baccalauréat, les réponses sont variées mais toutes sont basés dans le domaine du salarial.

Peur de la société et de sortir de la zone de confort

Causée par le système éducatif, les jeunes ont peur de faire des erreurs et de ne pas réussir puisqu’ils ont été élevés par la mentalité de « étudier pour etre embauché ». Les 90% des parents orientent leurs enfants pour devenir des salariés parce qu’ils pensent que les fonctionnaires gagnent plus.

Manque d’action

Pour presque tous les jeunes, les projets sont là mais aucun action. Pour certains, ils arrivent seulement jusqu’à la moitié et abandonnent quand ils sont heurtés à des difficultés comme la concurrence, manque de confiance en soi et d’initiative.

Manque de moyen

Il y a ceux qui ont des bonnes idées mais qui manque de fond pour les réaliser. Sur le plan administratif, le cout des informations, taxes sont élevés. Les banques ne font pas de prets sans des hypothèques.

Dans le système éducatif, il y a la peur de se risquer, la manque d’action et de moyen. Le taux de réussite est faible. Par contre, pour s’en sortir, il faudra changer de stratégie et de vision. Ainsi, faire plus d’action et parler moins.